Grand public

Auto-gestion de l’athme et de la MPOC

Le médecin vous a dit que vous êtes asthmatique ou bien que vous avez une maladie pulmonaire chronique? Il est possible d’éviter et/ou de diminuer les visites à l’hôpital quand on sait ce qui cause les crises respiratoires et ce qu’il faut faire pour éviter ces crises. L’inhalothérapeute est là pour vous informer et vous conseiller afin d’améliorer votre qualité de vie.L’Agence Francine Picotin offre un service de consultation personnalisé à domicile pour vous aider à gérer votre problème d’asthme ou de MPOC.


Spirométrie à domicile

Vous n’avez plus besoin d’attendre votre tour à l’hôpital. L’inhalothérapeute se déplace à votre domicile ou à votre bureau pour vous faire passer le test de spirométrie. Tout ce dont vous avez besoin est une prescription de votre médecin.

La spirométrie, qu’est-ce que c’est?

La spirométrie est un test respiratoire simple et fiable.Ce test mesure la quantité d’air que vous pouvez expirer de vos poumons, et la vitesse à laquelle vous pouvez le faire. Il aide votre médecin à détecter si vos poumons fonctionnent normalement ou si vous avez un début de maladie respiratoire tel que l’asthme ou la MPOC.

La spirométrie est un des tests qui font partie du bilan de la fonction respiratoire. Le bilan de la fonction respiratoire comporte des tests plus ciblés et précis sur certains aspects de la fonction respiratoire, par exemple, le test de diffusion calculera comment se fait le passage de l’oxygène de vos poumons à la circulation sanguine. Ce test demande un outillage complexe. Donc, si votre médecin vous demande de passer un bilan de la fonction respiratoire, vous devez aller le passer à l’hôpital.

La spirométrie, comment ça se passe?

On vous demandera de prendre de grandes respirations et de souffler très fort dans un embout. C’est un test sans douleur, mais le fait de prendre plusieurs grandes respirations et de souffler fort peut parfois occasionner des étourdissements ou de la toux. Si ça se produit, on s’asseoit quelques minutes, le temps que la respiration revienne à la normale. Puis, on peut poursuivre le test. Vous devez prévoir de 15 à 30 minutes pour faire le test.

Comment se prépare-t-on pour le test?

  • Ne pas fumer 1 heure avant le test.
  • Ne pas boire d’alcool 4 heures avant le test.
  • Ne pas manger de repas lourds 2 heures avant le test.

  • Porter des vêtements amples.
  • Ne pas faire d’exercices intenses 30 minutes avant le test.
  • Lorsqu’on vous donnera rendez-vous, si vous prenez des pompes de médicaments, informez-vous si vous devez cesser de prendre ces médicaments avant le test.

Y a-t-il des empêchements à passer le test?

Oui. Dans certaines conditions, on ne peut pas faire le test.

Si, dans les 3 derniers mois :

  • vous avez eu un infarctus;
  • vous avez été opéré: chirurgie vasculaire, ophtalmique, thoracique, abdominale, crânienne;
  • vous avez eu un pneumothorax;
  • vous avez eu une ponction ou une biopsie pleurale;
  • vous avez eu une embolie pulmonaire ou une phlébite récentes.

Si,

  • vous avez des douleurs thoracique ou abdominale (ex. : hernie);
  • vous avez des douleurs oro-faciale;
  • vous avez un anévrisme;
  • vous avez une tuberculose active.